Pour éviter une note trop salée…

... ... ... ... ... 
Autant le sel est indispensable à notre corps, autant sa consommation excessive peut être très néfaste !
Sachant cela, autant "agir" en conséquence !
... ... ... ... ... 

J'ai de nombreuses plantes aromatiques au jardin : persil, thym, basilic, laurier, sauge, céleri, romarin, marjolaine, ciboulette, menthe... consommées fraîches, mais je congèle aussi et fais parfois sécher.
J’ai regardé la composition de certains sels aromatisés ou aux herbes du commerce, et vu le prix au kilo, je trouve que c'est payer bien cher, la petite peine que je vais avoir à les préparer moi même !  
Comme le temps est "pouet pouet gris moche"... que j'ai des herbes séchée, du sel en stock et un bel assortiment d'épices, je vous propose 2 mélanges.
... ... ... ... ... 
Le basique SEL aux HERBES
... ... ... ... ... 
Le top est d'utiliser les herbes du jardin. La solution alternative peut être de doser soi-même sel, herbes et épices achetés dans le commerce.
Je respecte  la proportion de 70% de sel et 30 % d’épices.
... ... ... ... ... 
Voici les herbes que j’y ai mis : romarin, céleri, thym, basilic, ail, marjolaine.
J’ai essayé de peser, mais, tout compte fait, je suis bien incapable de dire avec précision les quantités de chacune… J'ai rajouté du mélange persillade tout prêt. J’ai passé une première fois au mini robot.
J’ai mélangé avec le sel fin.
J’ai repassé au mini robot, pour avoir une mouture plus fine. Ça sent bien bon.
... ... ... ... ... 
L'exotique  SEL’HOT
... ... ... ... ... 
Je me suis inspirée ici .Voici les épices utilisées.
Pour les proportions environ 1 grosse CS de chaque et, pour arriver aux 30%, j' ai rajouté un peu plus de curcuma, paprika, oignons et ail.
Pas de robot, puisque tout est déjà en poudre. Je mélange soigneusement et remplis mes flacons (récup : ils viennent d' Irlande, je les ai chipés à mon fils). Même si je l'ai appelé sel'hot, il n'est pas très piquant !
Voili, voilou : Moins de sel et plus de goût, c'est le bonheur dans nos assiettes ! 
... ... ... ... ... 
La blague à 2 balles du jour :
" - Tu aimes manger... épicé ?
  -   Oui, mais pas en même temps... "
... ... ... ... ... 

Arrête… ou je te colle une tarte !


000 000 000
PÂTE A TARTE EXPRESS
000 000 000
Une recette tellement facile...
ET simple...
ET rapide...
QUE même ma sœur un enfant y arrive !
000 000 000



Les ingrédients… Proportions en fin de message, ou aller voir ICI...
Disposer les éléments secs dans un saladier : farine, levure, et pour moi ail déshydraté et 1 CS d'herbes de Provence, car je veux faire une tarte à la tomate (du jardin, bien sûr ! )
J’ai utilisé de l’huile d’olive pour renforcer le côté "sud"...
Mélanger avec une spatule...
Moins de 2 mn, c'est fabuleux... Et on ne peut pas dire que j'ai sali beaucoup de vaisselle. (C'est un peu ce qui me rebutait de faire ma pâte au robot).
J’ai légèrement fariné le dessus, recouvert d’un plastique et HOP, au frais, jusqu’à utilisation.
Pour foncer le moule :
Directement dans celui-ci avec les doigts. Pour ma part, je préfère utiliser le rouleau.
Une fois étalée, je farine un peu et plie la pâte en 4 de façon à la placer plus facilement dans le moule.
J'ai mis un papier sulfurisé pour éviter les surprises désagréables au démoulage. J'ai également piqué le fond... Le voici prêt à être garni.
Avec les chutes :
Un petit coup d'emporte pièces pour des biscuits à grignoter à l'apéritif (ça tombe bien, c'est bientôt l'heure !)
Les laisser nature ? Les dorer ? Parsemer de graines de pavot ou gomasio ?  Poupougnette de concentré de tomates et fromage râpé ? Du coup, je regrette de ne pas en avoir plus, pour faire quelques essais.
 J'ai choisi une mini bouchée de fromages et 1/2 olive pour le fun.
Le reportage photos s'arrête là ! J'avais plus de pellicule... Mes convives ont été plus rapides que moi !
                           000 000 000
Et la maxime du jour de  Damien Caillaud

*** Une tarte tatin ou ne t’atteint pas… ***

000 000 000
Voili, voilou : je vous recommande , vous ne serez pas déçu(e)                                                              

J’entre en religion…

... /... /... /... /... /... /...
Au cours d’un apéritif avec le Père Noël et le Père Nod, j’ai rencontré le Père Gamano qui m’a proposé une initiation à son art. 
Le Père Hoquet répétait avec Père Sistance que je devrais y arriver si j’étais per- sévérante !
                       ... /... /... /... /... /... /...

En réalité, c’est mon amie Claudine qui m’a reçue en cours particulier pour me montrer et SURTOUT me faire faire !!
                      ... /... /... /... /... /... /...
D’abord, c’est quoi le PERGAMANO ? L’art de travailler du papier parchemin ou du calque épais, lui donner des reliefs, des couleurs, le perforer, le sublimer : de la véritable dentelle de papier !
                                                       ... /... /... /... /... /... /...
Un peu de matériel tout de même et quelques ustensiles spécifiques… 
*Du papier parchemin ou papier vélin ou calque épais d’au moins 150 g
* Un stylo à encre gel blanc ou crayon blanc
* Des outils d’embossage et de piquage
* Un tapis mousse : à l’usage, un morceau de "bulgomm" fait très bien l’affaire.
Claudine, une vraie mère (Mère Claudine ??) pour moi, m’a prêté son attirail pour cette première fois.
 ... /... /... /... /... /... /...
Etape 1 : CHOISIR son modèle et comme je suis très, mais alors très originale, ce sera un …
Ça ne vous étonne pas, quand même ??
Etape 2 : DECALQUER ledit modèle, sur le calque, à l’aide du stylo ou du crayon blanc.
Etape 3 : EMBOSSER sur le verso du papier, c’est-à-dire repasser sur les lignes du décalquage, avec l’outil -vous n’allez pas me croire- à embosser. Comme un stylo dont la mine est une boule plus ou moins grosse. 
Bille de 1,5 mm
Bille de 3 mm
C’est là qu’il faut s’installer sur le tapis en mousse et y aller progressivement. Sur l'endroit, le papier blanchit et ressort en relief.
Etape 4 : PIQUER tout le tour avec le poinçon. Celui-ci comporte 2 pointes et pour obtenir un joli bord, repiquer l’une des pointes dans le trou précédent pour un espacement régulier.
Etape 5 : DETACHER le bord dentelé… L’espacement régulier des points de piquage assure un bel effet… NORMALEMENT ! Sous la pression exercée par Claudine, je suis allée peut être un peu trop vite et ce n’est pas parfait ! Le Père Fectible sourirait d'un air entendu s'il voyait mon travail.
Pour aider à la découpe dans les endroits délicats, il est bien utile d'avoir de petits ciseaux, très maniables.
Etape 6 : ADMIRER son oeuvre (mais sans ostentation) ! 

 ... /... /... /... /... /... /...
Le papillon a été réalisé exactement sur le même principe puis délicatement collé pour être en volume.

 ... /... /... /... /... /... /...
Avec un peu d’attention et de soin, voici une activité bien sympathique.
J’ai été fort cocoonée : accueil personnalisé, cours individuel, pauseS café… Claudine est très Mère-itante de m'avoir consacré son temps. Un grand merci ! 



Voili, voilou : vous connaissez cette technique ? Ça vous tente ?

Bon anniversaire !

Attachez vos ceintures, départ imminent pour les Îles...
o0o0o0o0o0o0o
Rappelez vous, ICI, dans les commentaires, j’avais eu une demande..
                                    o0o0o0o0o0o0o
Leilanie, la belle tahitienne qui vit à la Réunion avec l’un de mes fils, a fêté son anniversaire il n'y a pas longtemps, et c’est donc l’occasion de lui faire ce petit présent ! (La photo, c'est elle... J'vous avais pas menti... Elle est belle, hein !!)
                                 
                                   o0o0o0o0o0o0o
J'ai joué à la botaniste, pour découvrir à quoi cette fleur ressemblait en vrai. Armée d'une loupe, j'ai erré dans le jardin, mais point de fleur de tiaré sous nos latitudes... Je fais un petit dessin avant de commencer...
J’ai fait la fleur à l’atelier : un socle percé pour la tige et des pétales modelés à part puis fixés à la barbotine sur le socle.
                       o0o0o0o0o0o0o
La cuisson biscuit terminée, je rapporte la fleur à la maison.
Pour la peinture : pétales blancs, cœur jaune… Je "dois" faire comme ça, la fleur de tiaré est l’emblème de Tahiti ! La tige est en rotin.
Préparation du socle : toujours de la récup de palette. 
Tahiti, la Polynésie, c’est des îles, des îlots semés sur le Pacifique…Je peins donc le socle en pensant à la mer !
Je complète avec une tortue dans l’esprit tatouage…et le code postal de son lieu de naissance.
Une belle étoile de mer en porcelaine froide, et, oh ! une grosse perle de culture noire, plus vraie que nature.
TAHITI, y'a pas du sable là bas ??? Dans mes trésors, j'en ai et c'est même Leilanie qui me l'avait rapporté. Je tartine de colle et parsème de sable... Je passe tout au vernis mat. On s'y croirait presque !
Et pour les curieux Iaorana... c'est bonjour, bienvenue...


Voili, voilou : 

         BON 

ANNIVERSAIRE 

     Leilanie !
blogger