Senteurs exquises




Riant sous cape, Maître Capelo 
m'a chanté à capella...
en mangeant des capuli  sans cupule…
vive les capillas ! 


Après les plâtres parfumés, une nouvelle façon de parfumer sa maison de façon naturelle et économique.

Reste à préparer la base parfumée.
J’ai commencé par lire les étiquettes de ceux que je trouvais dans le commerce : très évasif, et très chimique...
J’ai bien sûr, regardé sur la toile cirée, et c'est ici que j'ai trouvé mon bonheur. Je me lance.
Heureusement, il me reste un peu d’alcool à 90°. Après j’utiliserai de la vodka, ou du vinaigre blanc.
Pour un litre : 1 CC d’ HE de lavande et idem d’orange. Evidemment, vous pouvez utiliser les huiles essentielles qui vous plaisent !
Mélanger avec ½ l d’alcool à 90° (ou de vodka…). Compléter avec ½ l d’eau. La préparation est un peu laiteuse.
Il reste à verser dans de jolis flacons et disposer les brins de rotin, qui diffusent  par capillarité, d’où le nom ! (on trouve maintenant ces tiges en grande surface). De temps en temps je les retourne… en ajoute ou en enlève pour doser les senteurs ! Un petit zigouigoui en fil d'alu coloré.
Même le chat est attirée par ces effluves parfumées...
Voili, voilou : à bientôt pour d’autres senteurs de maison naturelles.

4 commentaires:

  1. hum, le "zigui-gui" en fil m'irait très bien en bracelet... en parme, tu en as hein ?! Tes photos de présentation sont encore très réussies ainsi que la joliesse de ton écriture ! pour le parfum, je fais confiance !

    RépondreSupprimer
  2. très chouette idée, je retiens, merci!

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger