Une création sans embûche…

Je suppose que vous commencez à me connaître un peu...
Il y a toujours un laps de temps assez long entre une idée et sa concrétisation, en l’occurrence, c’est plutôt sous forme d’années, hi, hi, hi
🌴🌴🌴
J’avais vu à l’île Maurice, (en 2015, puisque vous mourrez de savoir) dans le hall de l’hôtel ou nous séjournions pour quelques jours, des troncs de bois laqués de couleurs vives, en guise de bout de canapé et tables basses. J’avais trouvé l’idée sublime, même si notre maison toute entière est bien plus petite que ledit hall de l’hôtel (re hi, hi, hi !)
🌳🌳🌳
Dans un premier temps, j’avais très modestement, fait un premier essai, à roulettes, par ICI : Il est toujours sous la véranda.
Mais, c’était bien petit, autant en  hauteur qu'en diamètre. Je suis donc partie en quête du graal d’un tronc correspondant plus à mon idée.
🌲🌲🌲
C’est Sab et Kiki qui m’ont très gentiment donné ce beau morceau de fayard (ou hêtre), tout comme j’en rêvais, lorsque je suis passée chez eux dans le Jura. (l’année dernière, pour ne rien vous cacher) Un grand MERCI à eux de s’être démenés pour me faire plaisir. Voici la bête : l’air de rien, c’est plutôt lourd, 27 kg, circonférence de 1 m, hauteur 48 cm.
Il est encore resté un long moment au garage avant que j’aie le ENFIN temps de m’en occuper, cette semaine.
J’ai commencé par enlever toute l’écorce, m’aidant d’une spatule souple et d’un marteau.
Par endroits, c’est facile ; à d’autres, ça l’est moins, forcément. Mais l’affaire a été close en 1H30.
Le ponçage : presque tout à la ponceuse électrique, le voici d’une douceur extraordinaire.
Pour toutes les entailles que je veux aussi poncer un peu, je me fabrique mon petit accessoire avec spatule et papier à poncer. Le dessus est lissé, même si on voit encore les traces de tronçonneuse.
Franchement, je le trouve tellement beau, que je n’ai plus envie de le peindre, mais simplement de le cirer. Ce que je fais de suite.
J' ajoute une once de patine dorée pour des reflets irisés hyper discrets.
Et là, éclat de lumière  dans ma tête ! (c'est pas si souvent pourrait-on dire, fô en profiter). En essuyant le surplus de cire dans les entailles avec chiffon et spatule, j’imagine de la couleur dans celles-ci… Mais difficile à peindre.
Du coup, je découpe des bandes de tissus récup (housses de canapé et de coussins, rideaux)
... et les glisse dans les entailles pour donner un peu de couleur. Voui, comme ça :
Pas toujours facile, la spatule est, là encore, bien utile pour donner cet effet de fronces et plis.
Honnêtement, je suis assez fière de l’idée que je n’ai pas vue ailleurs, et du résultat : un rien l’habille, non ?
Et puis, je me dis que dans quelques temps, je pourrai, si l’envie me prend, changer ou enlever ces touches de couleur, et peindre en partie ou totalité le tronc. Faudra juste que je décape un peu avant.
 

🌲🌲🌲
Voili, voilou : et, comme on dit...
"jamais deux sans trois" 
je vais rechercher une taille intermédiaire pour compléter cette série très nature.
🌳🌳🌳

9 commentaires:

  1. Tu as raison c'est une idée très chouette !! bravo !

    RépondreSupprimer
  2. Bravo ! Idée top et troc super...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le petit frère en serait ridicule, tu devrais le donner ! ;)))

      Supprimer
    2. Merci de tes com. et proposition d'adoption, si j'ai bien compris le message...(quelle abnégation dans tes propos !) Pas encore prête psychologiquement et surtout, si je ne me trompe pas, c'est pas dans tes couleurs !! ;-)) Biz

      Supprimer
  3. La Franche-Comté donne de bons produits de bouche et de beaux et grands arbres. Celui-ci devait être remarquable et entre tes mains il est devenu un bien bel objet. L'idée du tissu dans les fentes est originale ... Beau travail et beau rendu. J'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à toi,
      Merci de ton com, comme d'habitude, gentil voire flatteur ! Bonne journée et à bientôt.

      Supprimer
  4. Coucou Marie,
    Tes amis sont hyper sympas, mais c'est surtout ta tendre moitié, moi je dis. Il a accepté de fourrer un bout de bois bien lourd dans sa belle auto. Jamais je n'aurais réussi ce tour de force dans l'auto de mon homme, même s'il est fort aimable ...
    Merci aussi à "Chéri" !!!!
    Donc, l'idée est très originale, le tissu c'est rigolo et oui, une idée bien perso, du jamais vu.
    De gros bizzzouxxxx
    Hé, tu le crois ça, toujours pas de prénom, papa Docteur en radiologie et Maman médecin préparant son doctorat en recherche, ils doivent avoir la tête trop pleine !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me feras toujours rire... paske c'était MA voiture, (qu'est plusss belle que celle de ma moitié, mais faut pas lui dire, hein !!). Mais, oui tout de même merci à lui, car il me l'a gentiment porté...
      Prénom : effectivement effroyable attente ! A quoi pensent ils...
      Des biz chaudes et lourdes et moites, tout pour plaire !

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger